L’Impact du confinement sur le digital

Gestion de projet
Développement
Mobile & Web

La crise actuelle de la Covid est l’évènement majeur des dernières décennies, ayant impactée tout le monde et tous les aspects de la vie en société. Si cette crise est encore en cours, c’est bien le confinement du 17 mars au 11 mai, en France, qui a influencé notre mode de vie de manière durable et radicale.L’impossibilité de se déplacer et de se rencontrer à eu un impact déterminant sur le digital et le recours aux technologies numériques.



TOTEM a identifié les grandes tendances de l’économie numérique en 2020 qui se dégagent de cette période particulière à l’aide de différentes études. Elles révèlent des changements d’habitudes sociales et professionnelles, de nouvelles manières de consommer et une accélération importante de la transition digitale.



Une Vie Professionnelle et Sociale devenue Digitale pendant le Confinement

Avec le confinement et l’impossibilité de se rendre sur leurs lieux de travail, les salariés ont dû se tourner vers des méthodes digitales pour produire. 40% des salariés des entreprises de plus de 10 personnes ont télétravaillé en avril, contre 7% en 2018. Un impact de la Covid sur la vie professionnelle qui semble avoir du bon, car 73% d’entre eux désirent continuer à travailler de chez eux désormais.


Si les salariés sont de retour dans leurs entreprises, au moins quelques jours par semaine comme chez TOTEM, la crise Covid a révélé et amplifié les aspirations au nomadisme. Le présentiel n’est plus la norme dans de nombreuses activités, et si le travail était synonyme d’un lieu, il devient une activité dont les seules règles sont la productivité et la transparence.



Le confinement se traduit par une utilisation accrue des technologies numériques pour rester en contact avec ses collègues et responsables. Ainsi l’application de téléconférence Zoom a vu son utilisation exploser, multipliant par 20 son nombre d’utilisateurs quotidiens, avec un nombre de téléchargement supérieur à Netflix en mars.


Un impact que l’on retrouve aussi dans la vie sociale qui devient digitale, le confinement interdisant de rencontrer ses proches et amis pendant 8 semaines. Le recours aux appels vidéos proposés par les réseaux sociaux s’est affirmé comme le moyen de rester en contact.


Dès la mi-mars, Facebook a recensé deux fois plus d’appels via ses plateformes WhatsApp et Messenger en Europe.


Les réseaux sociaux ont connu des pics d’audience. Twitter a connu l’évolution la plus spectaculaire, avec 47 millions de nouveaux abonnés au premier trimestre 2020. Les millenials sont à 99% sur une de ses plateformes, mais aussi la moitié des baby-boomers.

Enfin, les jeux vidéos ont profité du confinement, l’OMS conseillant même de jouer pour rompre l’isolement pendant la période. Un impact sur les ventes de consoles qui ont bondi de 150% aux mois de mars et avril. De nouvelles manières digitales de partager et de se distraire que l’on retrouve dans les habitudes de consommation.



Pendant le Confinement, la Consommation devient Digitale

Sans surprise, le commerce en ligne sort gagnant de la période. C’est le secteur de l’alimentation et de l’épicerie qui enregistre la plus forte hausse dans ce domaine, avec un tiers des internautes à l'échelle globale ayant fait davantage leurs courses sur internet pendant le confinement. Les sites des supermarchés ont enregistré par exemple une augmentation de 251% de leur fréquentation pendant la première semaine d’avril.


Les consommateurs ont revus leur manière de consommer, avec 28% des français s’estimant aujourd’hui plus à même d’acheter en ligne aujourd’hui, et 49% à l'échelle globale. Une tendance que l’on retrouve en particulier chez les plus âgés, forcés d'adopter une consommation via des plateformes digitales.


Le e-commerce ne se substitue pas pour autant au commerce physique. Même si la plupart des magasins ont fermé de mars à mai et que l’activité peine à reprendre, on constate dans les études un goût pour l’expérience d’achat physique qui perdure. En témoigne la tendance du “phygitale”, ou l’on commande en ligne pour récupérer ses achats en magasin par exemple.


La période du confinement a aussi montré un attachement des consommateurs à de nouvelles valeurs. Les sites de seconde main ont été plébiscités, avec une vision de la consommation qui se veut moins productiviste. Un fort impact aussi sur le bio, 8% des français qui y sont passés de manière définitive au premier semestre 2020. Une tendance qui se ressent dans le message publicitaire des marques.


Les annonceurs ont baissé leurs budgets publicitaires faute de revenus suffisants, et le secteur de la publicité a connu un recul de 8%. Pourtant, la portée et l’engagement de la publicité sur des supports digitaux a atteint de nouveaux seuils, en particulier sur les réseaux sociaux. Un défi créatif cependant, dans une période ou l’humeur des consommateurs fluctue avec reprise et stagnation de la pandémie.


La période a favorisé la consommation via le mobile, qui représente maintenant la moitié du temps passé devant un écran. Les plus jeunes y consacrent 3h ou plus de leur temps. De manière plus générale, tous les appareils connectés ont été plus utilisés pendant le confinement. 20% des utilisateurs de l'assistant vocal Alexa d’Amazon ont doublé leur utilisation au cours de la période. Un recours accru à la technologie qui accélère la digitalisation de l’économie.


L’Impact du Confinement sur les Entreprises: la Digitalisation de l'Économie

Le confinement a révélé les entreprises ayant entrepris leurs transformations digitales et celles qui n’étaient pas prêtes. Des projets de transition numérique, prévus sur des mois voire des années, ont été réalisés en quelques semaines. En 2018, seules 11% des PME françaises utilisaient des outils numériques au quotidien, et 25% n’avaient pas de site internet.


Les technologues, professionnels de l’IT, sont soumis à une forte pression pendant le confinement. Du jour au lendemain, les infrastructures des entreprises doivent être adaptées aux nouveaux défis comme le télé-travail. Le digital devient le seul débouché pour les produits et services avec un fort afflux vers les sites et applications. 88% des professionnels révèlent que l'expérience utilisateur (UX) est devenue une priorité pour leurs clients ou employeurs.


66% de ces professionnels pensent que la pandémie a révélé des carences dans la stratégie digitale de leurs structures. Et si ces défauts ont été réglés au plus vite, la précipitation a aussi engendré de nouveaux problèmes: 59% des professionnels de l’IT passe du temps sur des correctifs de systèmes mis en place trop rapidement. Enfin, le confinement a aussi révélé la carence en spécialiste du secteur pour accompagner la transformation digitale des entreprises.


Mais la période a eu un impact positif sur le marché du digital, le Medef estimant par exemple que “le numérique a fait un bond en avant de plusieurs années avec le confinement”. On constate tout de même que des innovations présentées comme majeures comme l’intelligence artificielle n’ont pas bénéficiées de ce soudain intérêt, occultées par des préoccupations plus basiques de mise à niveau.


Les entreprises du secteur ont vu une augmentation des demandes de clients pendant cette période, une tendance qui se poursuit. Les petits commerces ont été les plus demandeurs pour accélérer leur transition, et malgré des revenus moindres, ont reportés des budgets vers la création de site internet, d’application ou de gestion de réseaux sociaux. Le contexte a aussi créé de nombreuses vocations, même s’il est encore un peu tôt pour en mesurer l’impact à l’entrée des écoles d'informatique.


Si la digitalisation est un défi majeur pour de nombreuses entreprises, ce n’est que l'accélération d’un mouvement en marche depuis plusieurs années. A l’image de la période du confinement qui n’a fait que confirmer et accélérer des tendances d’évolutions sociétales et technologiques déjà à l'œuvre.


Le confinement a donc été une période incertaine pour le marché du digital, mais aussi un moment fécond pour la transition numérique, en changeant nos habitudes durablement. Il a prouvé le besoin pour les entreprises d’avoir une vraie stratégie et des infrastructures informatiques solides.


La nécessité de faire appel à une agence de développement web et mobile efficace et de confiance pour la création et la maintenance d’un site et d’une application est plus que jamais d’actualité. TOTEM vous propose cet accompagnement, au travers des valeurs qui sont les nôtres : transparence sur l’évolution du projet, pédagogie à chaque étape et maîtrise des coûts. Ou comment amorcer ou compléter votre transition digitale en toute confiance en profitant d’un savoir-faire reconnu.